Le CCSR vous accueille /
D'où venons nous?

D'où venons nous?

Le CCSR rentre dans l'âge mûr ! Il a fété en 2015 sa quarantième saison.

D'un petit groupe de copains, il est devenu au fil des ans le 3ième club cyclo de l'Isère.

En 2016 il a renoué avec ses jeunes années en recréant une école cyclo, sous les couleurs de la FFCT cette fois.

aux origines... hommage aux fondateurs

Hommage à René Courbon : interview faite le 12/11/08 par Lucien Salvoldi et Christian Lozzi.

Paru dans la GAZETTE de ST -ROMANS en Janvier 2009

- Bonjour René Courbon. (les albums photos sont déjà sur la table) Vous êtes l'un des fondateurs de notre club. Expliquez-nous comment cela s'était passé.

Le club a été créé en 1973, mais l'histoire a débuté l'année d'avant.
D'une part, mon oncle voulait organiser une course cycliste pour la vogue de Chatte, cependant il n'avait personne. D'autre part Pierrot Meynier savait que son comptable, Jean-Pierre Matéo, voulait faire du vélo dans un club mais à l'époque les clubs étaient à Rives ou à Romans. Quant à moi, j'avais fait du vélo avec mon père et mon oncle dès 14 ans, néanmoins j'avais dû m'arrêter pour l'armée (18 mois à cette époque) et je n'ai plus retouché un vélo pendant 13 ans.
Pierrot, nous connaissant tous bien, il nous avait rapprochés les uns, les autres pour cette course. Nous étions une vingtaine et c'était le comité des fêtes de Chatte qui avait payé nos licences.
Une semaine après cette fameuse course, j'ai fait une sortie avec Jean-Pierre Matéo et Daniel Cogne. C'est dans la plaine du Bel que cela c'est décidé.
JP Matéo m'a soudain lancé : « Pourquoi on ne ferait pas un club ? »
Je lui ai répondu « Ca va pas être facile, mais je vais trouver du monde... »

Quelques jours plus tard, nous nous sommes retrouvés Daniel Cogne, Bernard Pellerin, Maurice Vial, Gilbert Fantin, Hubert Idelon... Jean-Pierre Matéo et moi-même.

- Le club a-t-il été alors créé ?

Pas tout de suite. Nous avions pourtant organisé à l'automne 1972 notre premier cyclo-cross sous la tutelle de Rives. Officiellement le club a été créé au printemps 1973 en Fédération Française de Cyclisme.

- Qui était au bureau du club ?

JP Matéo était le premier Président. Il l'est resté au moins quatre ans. Ensuite il y a eu Christian Jardino, Bernard Jay, Marc Chevallier...

- Et votre premier maillot ? Comment était-il ?

Il était fait de trois bandes horizontales : orange en haut, puis blanc et turquoise. C'était spécial...

- Mais pourquoi ces couleurs ?

C'était les couleurs du club de JP Matéo lorsqu'il était au Maroc (Agadir ?). Il a tout simplement proposé de les reprendre pour St-Romans.
Le maillot a évolué plus tard avec un sponsor. Il était devenu blanc avec un V jaune, les cotés rouge et bleu.

- Vous étiez tous des cyclo-sportifs, comment sont venus les cyclotouristes ?

Ils sont venus tout naturellement un ou deux ans après. Les gens venaient de toutes parts. Nous nous sommes trouvés rapidement plus de 70. Une section FFCT (cyclotourisme) a donc été ajoutée.

- Ils n'avaient pas les même maillots...

Le leur était complètement mauve. Ce n'était pas bien mieux que le nôtre !

- Quelles ont été les plus belles courses du club ?

Toutes ! Oui toutes, nous étions des passionnés.

- Le club organisait-il des courses ?

Les premières courses étaient autour du village avec l'arrivée devant l 'église ; plus tard, la course autour du lac du Marandan et puis les 5 cols (Herbouilly, Rousset, Lachaux, la Bataille, Tourniol) Nous aimions les montées.

- C'est resté dans les gènes du club ! Y avait-il des jeunes ?

Nous avions des jeunes dès les minimes. Certains n'avaient pas d'argent alors on leur achetait par exemple des boyaux.
Mon plus grand regret est de n'avoir pas pu faire venir Charly Mottet, car le club s'organisait ; il est allé à Romans. Il s'en est fallu vraiment de peu...

- Avez-vous des anecdotes ?

Il y a eu ce lièvre qui me suivait dans la descente de Presles, aux Guinardières. D'un coup il a bondit vers moi et s'est assommé contre mon guidon. J'ai bien failli tomber !

Et ... la première tournée des calendriers ! Nous étions tellement bien reçus dans les maisons que nous avons mis 4 mois pour faire cette tournée !

Il y a eu aussi ce petit bal que nous avions fait pour nous faire un peu d'argent. L'orchestre était tellement mauvais que tout le monde est parti de suite !

- Le mot de la fin ?

Je suis heureux que le club soit là et qu'il marche très bien. C'est vraiment bien pour St-Romans et c'est une fierté.

Palmarès de René Courbon :
Championnat Dauphiné – Savoie :
- 3e en 1958, 2e en 1959, 1er en 1960.

Championnat de France amateurs : 5ème

Et bien d'autres...